• 17 décembre 2013
fr

20 ans de présence du Point-Cœur de Manille, Philippines

Les volontaires du Point-Cœur, John Sell et autres amis.

20 ans !

20 ans ce diman­che 3 novem­bre que notre Point-Cœur de Navotas existe, 20 ans que des dizai­nes d’Amis des Enfants se relayent pour par­ta­ger la vie de nos amis, et essayer, tant bien que mal, de porter cette com­pas­sion dont le monde a tant besoin. Nous fête­rons à pro­pre­ment parler cet anni­ver­saire en décem­bre pour des rai­sons d’orga­ni­sa­tion, mais Father Patrick, curé de notre paroisse est quand même venu célé­brer la messe pour nous, de manière très simple et intime si j’ose dire. Seuls trois amis sem­blaient avoir été invi­tés, comme dans l’Évangile du jour, à par­ti­ci­per à cette messe. Le plus mar­quant fut la pré­sence de John Sell. Âgé de neuf ans, cela fai­sait jus­te­ment un an, jour pour jour, que j’avais fait sa connais­sance. Il était dans notre looban pour les dix-neuf ans du Point-Cœur, mais, habi­tant un peu plus loin et traî­nant tou­jours dans les rues, les autres enfants n’ont eu de cesse de le pro­vo­quer, de l’insul­ter. Il a fallu beau­coup de force, de patience, de ten­dresse aussi, pour faire cesser les bagar­res que sa pré­sence sus­ci­tait. Ce petit John Sell, pour être tran­quille, loin de la foule, et être sûr de pou­voir pro­fi­ter de la messe, avait alors élu domi­cile sur les grilles de la maison. Je l’avais inté­rieu­re­ment sur­nommé Zachée… En écoutant l’homé­lie de Fr Patrick, j’ai pris sou­dai­ne­ment cons­cience de la pré­sence de ce petit Zachée avec nous, un an après, et jus­te­ment, le jour même où la litur­gie pro­po­sait la ren­contre de Jésus avecce publi­cain. Il m’a bien semblé alors que cette ren­contre pro­vi­den­tielle avait un carac­tère para­doxa­le­ment tem­po­rel, du fait de la date sym­bo­li­que, et en même temps, intem­po­rel, car l’Évangile ne dit pas que Zachée reçut Jésus un an après, mais bien aujourd’hui même. Eh bien, ce diman­che fut l’"aujourd’hui" de John Sell. Quel contraste entre le John Sell d’il y a un an, et celui d’aujourd’hui, si sage et recueilli dans notre petite cha­pelle… Quelle grâce de cons­ta­ter l’actua­lité de l’Évangile de manière très concrète. C’est bien à ce petit Zachée-là, celui de Navotas, que Jésus disait : “Aujourd’hui, il faut que j’aille demeu­rer dans ta maison, chez toi, dans ta vie, dans ton cœur…” Et puis, grâce pour moi d’en être témoin. Malgré toutes mes années à Points-Cœur, demeure par­fois cette ten­ta­tion de me dire : “Nous ne fai­sons pas assez, il y a tant et tant à faire… ” Mais l’his­toire de ce Zachée des temps moder­nes me montre bien que, au moins pour lui, la pré­sence de notre Point-Cœur scelle sa propre ren­contre avec le Christ.

Séverine, per­ma­nente à Point-Cœur


Revenir au début