• 9 septembre 2013
fr

CO-PAPA-BANA !

Groupe Points-Cœur aux JMJ Rio 2013

Ce jeu de mots rebap­ti­sant la si fameuse plage de Copacabana exprime bien l’enthou­siasme, l’émotion, la joie et la prière ayant jailli durant les trois jours de JMJ à Rio de Janeiro. Trois jours pré­cé­dés par une ren­contre impen­sa­ble il y a dix ans encore : anciens volon­tai­res, amis, voi­sins de dif­fé­rents Points-Cœur du monde vivant ensem­ble les pré-JMJ à la Fazenda do Natal. Argentins, Brésiliens, Salvadoriens, Péruviens, Napolitains, Français... par­ta­geant ensei­gne­ments, décou­verte de notre mis­sion au Brésil et jeux avec les enfants – dont l’incontour­na­ble tour­noi de foot – ; se retrou­vant sur les plages au sable blanc de la Ligna Verde mais aussi à la messe, dont une fut célé­brée en espa­gnol par notre évêque, Monseigneur Petrini, venu pour l’occa­sion. Magnifique épiphanie de cette grande famille Points-Cœur intro­duite aux dimen­sions uni­ver­sel­les de l’Eglise.
Marcelo G., ancien volon­taire au Point-Cœur de Simões Filho et l’un des douze jeunes reçus à la table du pape François lors des JMJ, évoque en ces termes son expé­rience : « Quand le Pape est arrivé, chacun s’est pré­senté puis, après s’être assis, a pu parler un peu de lui : d’où il venait, ce qu’il fai­sait. Je me suis pré­senté et j’ai dit qui j’étais. Il m’a demandé : “Quel est votre enga­ge­ment au sein de l’Eglise ?”. Je lui ai dit que j’étais parti en mis­sion avec Points-Cœur et il s’est alors comme sou­venu de notre Mouvement : “Ah sí, Puntos-Corazón...” Au cours du déjeu­ner, il nous a dit : “Il est néces­saire que vous ren­contriez des per­son­nes de confiance qui vous aident dans votre vie de foi. Moi, comme pape, j’en ai besoin. Nous ne pou­vons pas vivre seuls. C’est une néces­sité d’avoir des accom­pa­gna­teurs, des conseillers. Nous en avons besoin. Moi, comme pape, je ne sais pas tout : j’ai besoin de per­son­nes qui m’accom­pa­gnent.”1
Invitation tou­jours plus pres­sante à sus­ci­ter la confiance, à nous inves­tir pour guider et accom­pa­gner chacun des amis de Points-Cœur. « Nous ne pou­vons pas vivre seuls ».

P. Guillaume TRILLARD

Lien Picasa Pontos-Coração des JMJ

1. Lire l’arti­cle sur le blog Terre de com­pas­sion


Revenir au début