• 7 novembre 2009
fr

Canonisation du Père Damien de Molokaï

Dimanche 11 octo­bre, la place Saint-Pierre est comble. Nos étendards aux cou­leurs de Points-Cœur et de la « Fraternità Molokaï  » se déploient et s’agi­tent avec vigueur et enthou­siasme, signe de gra­ti­tude pour notre nou­veau saint patron.

Je suis là, fier, debout en équilibre, accro­ché à un lam­pa­daire tenant dans une main la ban­nière Points-Cœur. Je sais qu’à tra­vers nous, ce sont tous nos amis qui sont pré­sents sur cette place, chacun des enfants de nos bidon­vil­les, cha­cune des famil­les que nous accom­pa­gnons dans nos quar­tiers aux quatre coins du monde.

Je suis impres­sionné par le fait que, dans son petit mot, le Saint-Père revient à main­tes repri­ses sur la figure de saint Damien qu’il pro­pose comme modèle. Je me dis alors que c’est vrai… La sain­teté n’est pas réser­vée à une élite. Elle n’est pas que pour les autres ! Quand je vois le gigan­tes­que por­trait du père Damien exposé sur la façade de la Basilique Saint-Pierre, je me sou­viens qu’il fut un simple paysan avant d’être le simple prêtre que tout le monde attend.

Lettre d’Alexandre Descours - Octobre 2009

Revenir au début