• 30 novembre 2013
fr

Fondation du Point-Cœur à Athènes en Grèce

Vue du Point-Cœur !

Depuis la crise de 2008, la Grèce est sous les pro­jec­teurs des médias avec de nom­breux arti­cles sur la dette que connaît le pays et les pro­blè­mes sociaux qu’elle génère – notam­ment un taux de chô­mage de 28%. C’est cette situa­tion dou­lou­reuse qui nous a pous­sés à envi­sa­ger une fonda- tion dans ce pays. C’est ainsi que les pre­miers volo- ntai­res : 3 fran­çai­ses, Marie Pia, Marie et Ludivine et 2 rou­mains, Irina et Vincentiu accom­pa­gnés par un prêtre fran­çais se sont ins­tal­lés le 6 novem­bre à Athènes. Le Point-Cœur Saint-Jean-de- Patmos est situé à 30 minu­tes à pied au nord du centre ville. Il y a des Grecs, mais aussi de nom­breux immi­grés, sur­tout du Congo et du Nigeria, qui vivent dans une situa­tion pré­caire. Les famil­les grec­ques bien que dis- crètes se plai­gnent de la crise avec le manque de tra­vail et les nom­breu­ses taxes que le gou- ver­ne­ment a mis en place pour palier au défi­cit. La classe moy- enne souf­fre le plus de la crise. Nous visi­tons un centre pour per- sonnes han­di­ca­pées, un centre d’accueil pour enfants et adoles- cents réfu­giés venant de Syrie et d’Afghanistan, un centre d’accueil pour femmes et enfants et une maison de retraite.

« „To spiti tis kar­dias inai stis Ellada !“ Pour ceux qui ne par­lent pas encore cou­ram­ment le grec, voici la tra­duc­tion : Points- Cœur est en Grèce. Alleluia ! Depuis ce matin, la com­mu­nauté est au com­plet : nous sommes trois fran­çai­ses, un rou­main et une rou­maine autour du père Gonzague qui a pré­paré notre venue. Je devrais d‘ailleurs ajou­ter une autre per­sonne à cette com­mu­nauté... Le père Aleko, prêtre grec de notre paroisse qui passe en ces jours de fon­da­tion la plus grande partie de ses jour­nées au Point-Coeur. Casquette sur la tête, il plonge ses mains dans la pein­ture ou l‘enduit et se pas­sionne pour la res­tau­ra­tion de la maison. Vous le devi­nez, il nous a réservé un accueil des plus cha­leu­reux ! Hier soir à la messe, il nous a pré­senté en pre­nant soin de tra­duire du grec en fran­çais. La Providence veille sur nous ! Nous comp­tons sur votre prière pour que nous puis­sions nous mettre à l‘écoute de l‘Esprit-Saint et que la volonté du Seigneur se réa­lise dans notre quar­tier. »

Marie-Pia, Marie, Ludivine, Irina, Vicentiu et P.Gonzague


Revenir au début