• 3 juin 2014
fr

Hommage aux familles Béthanie !

Sr Aurélie (dr) à Flassans sur Issole

Sr Aurélie coor­donne les témoi­gna­ges et semai­nes de mis­sion qui sont orga­ni­sées dans la région Sud. Elle nous parle avec gra­ti­tude de ces famil­les qui nous accueillent. Hommage aux Béthanie, à la joie de l’hos­pi­ta­lité !

Il est des per­son­nes, des famil­les, à qui je vou­drais rendre un hom­mage. Ce sont celles qui nous accueillent lors­que nous orga­ni­sons des mis­sions pour faire connaî­tre Points-Cœur. Nous aimons les appe­ler nos “Béthanie”, en réfé­rence à ce lieu où Jésus a sou­vent été accueilli par ses amis, où il a pu repo­ser son cœur, lui qui n’avait pas de lieu où poser sa tête. À chaque mis­sion, nous fai­sons l’expé­rience de leur géné­ro­sité, de la lar­gesse de leur accueil et goû­tons au réconfort de leur amitié. C’est quel­que chose qui me bou­le­verse. C’est, par exem­ple, cette famille qui décide, sans nous connaî­tre, de nous accueillir une semaine, allant même jusqu’à nous prêter une voi­ture pour faci­li­ter nos dépla­ce­ments lors de la mis­sion, et cela sim­ple­ment pour la cause de l’évangile, parce que nous sommes “mis­sion­nai­res”. Ou cette autre famille de cinq enfants qui, alors que nous la quit­tons en la remer­ciant, nous dit : “C’est nous qui vous remer­cions de nous per­met­tre de vivre ce que nous avons tou­jours voulu vivre : l’accueil.” C’est encore ce jeune mari qui s’occupe de toute la logis­ti­que quo­ti­dienne, en Saint Joseph atten­tif, pour que sa jeune épouse puisse venir témoi­gner avec nous. Il y en a tant, de ces Béthanie ! Et ce n’est pas seu­le­ment dans leur maison que nous sommes accueillis, mais dans leur vie, dans toute leur vie. Joie de regar­der ensem­ble les photos de mariage d’une fille, joie de l’attente d’un enfant, mais aussi préoc­cu­pa­tion pour les jeunes ados et par­tage des épreuves qui n’épargnent per­sonne. Le soir, lors­que nous reve­nons de témoi­gner, beau­coup nous deman­dent de raconter notre jour­née. C’est frap­pant de voir à quel point cer­tains ont cons­cience de par­ti­ci­per, par cet accueil, à notre mis­sion. On se croi­rait pres­que par­fois comme aux débuts de l’Église, où les pre­miè­res com­mu­nau­tés chré­tien­nes accueillaient les chré­tiens de pas­sage, non seu­le­ment par amitié, mais aussi cons­cients de contri­buer ainsi à la pro­pa­ga­tion de la bonne nou­velle, de l’évangile de la com­pas­sion !

La gen­tillesse et la géné­ro­sité de leur accueil nous pous­sent à vivre tou­jours plus sérieu­se­ment et pro­fon­dé­ment ces semai­nes de mis­sion.

Merci, merci chers Béthanie !

Sr Aurélie - Servantes de la Présence de Dieu


Revenir au début