• 3 juin 2009
fr

Témoignage : Anna, une vie toute donnée... (Italie)

Depuis plus de quatre ans, le Point-Cœur est très proche d’Anna.
Notre mis­sion est de conduire nos amis à Dieu et qu’aucun ne se perde, mais cette fois-ci Anna nous a devan­cés ! Le matin du diman­che de Pâques, elle est décé­dée et entrée dans la lumière de la Résurrection.
Ce qui a bou­le­versé pas mal de per­son­nes, c’est que chez elle, jusqu’à la fin elle était debout, elle cui­si­nait, se don­nait aux autres malgré ses dou­leurs qu’elle cachait. Par exem­ple, elle ne s’est jamais étendue sur son lit quand elle était mal. Et elle était tou­jours bien habillée, même chez elle, ce qui n’est pas tou­jours le cas des femmes d’ici quand elles res­tent chez elle. Quand les dou­leurs sévis­saient, elle déci­dait alors de cui­si­ner pour le Point-Cœur, his­toire de se dis­traire… Et elle ne le fai­sait pas à moitié !

Bref, elle a donné un exem­ple d’une vie donnée et d’un amour si grand de la vie.
J’aime­rais vous lais­ser un chant napo­li­tain qu’elle aimait par­ti­cu­liè­re­ment...Carmela.

...Si l’amour est le contraire de la mort et
combien le sais-tu.
Si demain s’appelle uniquement Espérance et
combien le sais-tu.
Ne me fais pas attendre jusqu’à demain,
Embrasses-moi fortement ce soir
Carmela, Carmela.


Guénaëlle - Extrait de lettre aux parrains

Revenir au début