• 6 mai 2009
fr

Témoignage : un air du Point-Cœur de Guayaquil (Équateur)

" Si tu savais la sym­pho­nie qu’avec eux (tes frères et sœurs de com­mu­nauté) tu vas pou­voir jouer  !" (père Thierry de Roucy).
Fermant les yeux, j’écoute émerveillée cette sym­pho­nie à six que nous avons vécue et inter­pré­tée avec pour chef d’orches­tre le Saint-Esprit. Quelle sur­prise et allé­gresse de voir que toutes les faus­ses notes ont été effa­cées de la par­ti­tion grâce aux par­dons donnés… Et comme il est bon d’écouter cette musi­que qui s’est élevée vers Dieu de nos six cœurs !
Chaque note est si pré­cieuse et chaque silence tel­le­ment rempli de sens ! Toutes ces notes s’envo­lent, légè­res, et dan­sent… Derrière on peut écouter les rires des enfants, les chants de nos offi­ces, la pluie des soirs d’orage, les pleurs du tout-petit nou­veau-né, les peti­tes voix de nos amis, les enfants qui prient le cha­pe­let, nos noms qui réson­nent tant de fois dans les rues de notre barrio…
Oui, cette sym­pho­nie est si belle ! ! Et d’ailleurs… Y a-t-il plus beau concert que celui des âmes qui s’accor­dent en, pour et par Dieu ?

Solange - Extrait de lettre aux parrains

Revenir au début